Dîner du 30 novembre 2016

« 1 de 8 »

Trésors du Nord : Civilisation, histoire, familles, innovations et transversalités des Flandres et du Nord
Dîner d’automne
Mercredi 30 novembre 2016 à 19h30

Christian Pattyn

Viendra nous parler de sa famille, de Bouvines, la bataille,
son maire d’exception Félix Dehau, son église et ses vitraux.

Né en 1937 dans le Nord, Christian Pattyn est inspecteur général de l’administration
des Affaires culturelles. Diplômé d’études supérieures de droit public,
diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, il entre à l’École nationale d’administration (promotion « Marcel Proust ») en février 1965.

Administrateur civil affecté à la direction de l’Architecture du ministère d’État
chargé des Affaires culturelles, il est nommé chef du bureau
des Études architecturales (1969-1970), puis chef de la division
de la Création architecturale (1970-1972).

Au ministère de l’Équipement et du Logement, de 1972 à 1974,
Christian Pattyn poursuit sa carrière en assurant la coordination
du Groupe de recherches et d’études sur la construction de l’habitat (GRECOH).

De retour au secrétariat d’État à la Culture, il prend la tête de la direction régionale
des Affaires culturelles (DRAC) de la Région parisienne (1974-1978).
Après le transfert des attributions relatives à la politique de l’architecture contemporaine vers le ministère de l’Environnement et du Cadre de vie,
une nouvelle direction, dite du Patrimoine, est créée rue de Valois
et confiée à Christian Pattyn (1978-1983).

À partir de 1986, ce dernier devient successivement chef de la Mission
d’aménagement du musée des Plans-reliefs (1986-1987), chargé du projet
de la Fondation européenne pour la ville et l’architecture (1987-1988),
haut fonctionnaire chargé des Affaires européennes (1988-1991),
et enfin chef du service de l’Inspection générale de l’administration
des Affaires culturelles (1991-1998).

« Une famille emblématique
des Flandres méridionales :

les Dehau- Dehau de Staplande »

Christian Pattyn nous parlera de sa famille maternelle aux puissantes racines
dans la très catholique région des Flandres méridionales,
des illustrations à chaque générations, depuis les héros des mers
accompagnant le petit fils de Jean Bart jusqu’à un être d’exception,
son arrière grand père, Félix Dehau, Commandeur de Saint Grégoire le Grand,
Croix de l’ordre National de la Légion d’honneur, Docteur en droit,
Conseiller général du Nord, Maire de Bouvines,
le plus jeune des maires de France et doyen des maires de France.

Il fit construire l’église de Bouvines avec ses verrières remarquables
par Champigneulle de l’église de Bouvines, ainsi que les orphelinats d’Esquermes,
de Blandin, de Bouvines et de Croix dont sa fille Claire était la Supérieure.
D’une grande générosité pour les œuvres,  il achète des abbayes
pour les redonner aux religieux.

Il fonda l’école libre pratique d’agriculture
de Genech (plus de 1000 élèves), et organisa les superbes fêtes des 700 ans
de Bouvines; zélé défenseur des intérêts religieux et régionaux, il fit
construire un monument à la gloire des héros de 1214 par son petit fils
l’architecte Joseph Philippe; il habitait le château de Bouvines;
il était mélomane, brillant orateur, grand chasseur et amateur d’art.

Félix Dehau était l’époux de Marie Claire Adelaïde LENGLART,
arrière petite fille de Charles Lenglart,  Seigneur de Lannoy et de Plancques,
(1740-1816), mécène des Watteau de Lille et d’autres
et collectionneur renommé du siècle des lumières,  Chevalier du Lys
par le roi Louis XVIII, Trésorier de la ville de Lille, échevin, négociant,
futur conseiller municipal, président du canton, député de la ville de Lille
au sacre de Napoléon, conservateur du musée de Lille.

Christian Pattyn nous évoquera aussi la bataille de Bouvines
et les évènements et architectures qui en ont retracé le souvenir.

http://www.thierryprouvost.com/dehau-lenglart.html

_________________________________________

La soirée aura lieu au salon Duc de Luynes
du Cercle de l’Union Interalliée donnant sur les jardins.

  n° 33 de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le 8ème arrondissement de Paris.
_________________________________________

Pour le dîner du 30 novembre 2016

_________________________________________

 CLÔTURE DES INSCRIPTIONS LE LUNDI 28 NOVEMBRE 2016 à 24 heures.

Le prix des soirées et des dîners est fixé à
120 euros TTC par personne ; 
220 € pour un couple. Prix jeunes ( – 30 ans) : 90 €

L’envoi de chèques est préféré au paiement en ligne
Rédigez vos chèques à l’ordre « Le Paris du Nord »
et adressez les à : « Le Paris du Nord » – Thierry Prouvost
52, rue de Bourgogne, 75007 Paris

TENUE DE SOIREE
(court ou long)

AUCUN PAIEMENT SUR PLACE.

ces dîners sont ouverts à tous, même non nordistes ;
les sujets exposés sont sur le Nord et les Flandres.

Venez nombreux, prévenez vos amis et proches.
Venez faire découvrir les racines aux plus jeunes générations.

Les dîners commencent tôt pour éviter les départs tardifs,
L’apéritif dure de 19h30 à 20h45.

__________________________________________

SAVE THE DATE !
Dîner du mercredi 30 janvier 2017

Emmanuel de Waresquiel,
historien


Emmanuel de Waresquiel

Grand prix Gobert de l’Académie française
Prix Thiers de l’Académie
Grand prix de la Fondation Napoléon
Prix Chateaubriand
Prix des Ambassadeurs
Prix Essai France-Télévisions (mars)
Prix du Mémorial

Auteur de :
Le duc de Richelieu
Histoire de la Restauration
Talleyrand : le prince immobile
Cent Jours : la tentation de l’impossible
Talleyrand : dernières nouvelles du Diable, Editions du CNRS, 2011.

Fouché : les silences de la pieuvre
C’est la Révolution qui continue! La Restauration
Juger la reine. 14-15-16 octobre 1793

« La fuite à Gand »

basserode-brigode

Le 1er mars 1815, las de son trop petit royaume de l’Ile d’Elbe,
Napoléon débarque à Golfe Juan.
Commence alors le « vol de l’Aigle » qui va le conduire le 20 mars jusqu’à Paris,
où il retrouve le Palais des Tuileries.

La veille, le 19 mars, le roi Louis XVIII, abandonné par tous ceux
qui lui avaient juré fidélité comme le Maréchal Ney,
prend à nouveau le chemin de l’exil, évitant ainsi à la France
une guerre civile inutile et fratricide. Il s’arrête à Lille dans la Résidence
du Comte Louis de Brigode, accompagné de ses fidèles, Maréchaux et Ministres.
Il y a aussi le Comte Simeon, préfet de Lille, Monsieur de Gramont, le prince de Poix,
le prince de Condé, le duc d’Orléans, le comte de Jaucourt,
Louis-Antoine Fauvelet de Bourrienne, Blacas, les maréchaux Berthier,
Mortier Mac-Donald.

Il trouve enfin refuge à Gand, alors incluse dans le royaume des Pays-Bas,
où l’hospitalité lui est accordée par le comte Jean-Baptiste d’Hane-Steenhuyse
qui l’installe dans son hôtel particulier éponyme.

C’est là, pendant toute la durée des Cent-Jours qui s’achèvent avec la seconde abdication de Napoléon consécutive à la défaite de Waterloo le 18 juin 1815,
que le roi Louis XVIII va organiser et diriger le gouvernement royal en exil,
faisant ainsi de Gand la capitale du royaume de France,
jusqu’au retour du roi à Paris le 8 juillet 1815.

_______________________________________

 Quelques futurs sujets abordés :

Van der Weyden
Secrets de Bruges
La contre-Réforme
La fondation Masurel
Le catholicisme social

Marguerite Yourcenar
Le peintre Jan van Eyck
L’ordre de la toison d’Or
André  Malraux le nordiste
Vers  les  textiles  innovants.
Commandant   Louis   Bossut
Victor Mottez,  élève  d’Ingres
L’art   flamand  de  la  dentelle
L’art   bourguignon   en    Flandre
Vision  internationale  des  nordistes

Les Manufactures Royales du Dauphin
Le Royaume  de la tapisserie flamande

Le rayonnement des ducs de Bourgogne
Souvenirs   d’experts   et  collectionneurs
Exposition  internationale  de Roubaix 1911
 Miniaturistes   du  Roi : les   van   Blarenberghe
Mécène et collectionneur des Lumières : Charles Lenglart
Trois géants des Flandres : de Gaulle, Yourcenar et Malraux
François  Guermonprez,  scientifique  et chrétien  engagé.
Ogier de Busbecq introduit les tubéreuses en occident
________________________________________

Reportages sur nos derniers dîners

LPN-events

_________________________________________

Coordinateur et président: Thierry PROUVOST
52, rue de Bourgogne, 75007 PARIS
Tél : 06.85.90.82.56 – Email : tprouvost@pourvouslesprinces.com
Vice-présidents: André de l’EPINE et Chantale Prouvost
Secrétaire Générale : Florence VIVIEN Trésorier : Martin Six


 

   

 

 

Enregistrer

Enregistrer